Outils pour utilisateurs

Outils du site


28juin

Journée du GT ACAI

28 juin 2017 - LIP6, salle 105 (1er étage tour 25-26), 4 place Jussieu, 75005 Paris

La réunion a débuté par la présentation des travaux de Stacy Marsella sur psychSim. Elle s’est ensuite poursuivie par trois sessions de présentation et une session de démonstration. La journée s’est terminée par une discussion sur l’emplacement de la prochaine conférence WACAI, les axes de recherche et la visibilité du GT.

Programme détaillé

10h00 - 10h15 : accueil

10h15 - 11h15 : exposé invité : Stacy Marsella, “PsychSim - a retrospective and prospective on modeling social behavior as simulation” (45'+15')

Stacy Marsella a présenté la plateforme psychSim, une plateforme multi-agent pour la simulation de comportements sociaux d’agents. Dans cette architecture, les agents agissent de manière autonome selon leurs propres buts et perçoivent les états mentaux des autres agents à partir d’une théorie de l’esprit. Durant la présentation, Stacy Marsella a montré la capacité des agents à adopter différents comportements socio-émotionnels dont la confiance ou la tromperie, la formation de stéréotypes, l’adoption de normes socio-culturelles et la perception des émotions d’autres agents en s’appuyant sur les théories de l’évaluation cognitive.

11h15 - 12h05 : 2 présentations longues + 1 présentation courte

  • Valentin Barrière / Chloé Clavel : “Modélisation de la dynamique de l'opinion pour une tâche de classification de transcriptions de critiques de films orales à l'aide de champs aléatoires conditionnels cachés” (15'+5')
  • Guillaume Demary / Jean-Claude Martin / Virginie Demulier : “Comment est-ce que les chefs d'équipes médicales d'urgence perçoivent les expressions non-verbales affichées par des subordonnés virtuels ?” (15'+5')
  • Alya Yacoubi / Nicolas Sabouret : “Modèle formel des tendances à l’action chez les agents conversationnels” (5'+5')

Valentin Barrière a débuté la session en présentant ses travaux sur la classification automatique d’opinions à partir de descripteurs audio et linguistiques. Après avoir décrit les différents descripteurs utilisés Valentin Barrière a présenté les résultats d’une évaluation de son classifieur sur un corpus d’interactions dialogiques. Guillaume Demary a ensuite introduit ses travaux sur la simulation de comportements non verbaux de subordonnés et nous a décrit les résultats d’une évaluation perceptive explorant le lien entre comportements non verbaux et perception de la passivité et de la proactivité d’un agent. Enfin, Alya Yacoubi a décrit son modèle formel de raisonnement d’un agent conversationnel où le processus de sélection d’action est influencé par une composante des émotions, les tendances à l’action.

12h05 - 13h30 : pause déjeuner

13h30 - 15h00 : 4 présentations longues + 1 présentation courte

  • Ying Siu Liang / Sylvie Pesty (double exposé) : “Programmation d'un Cobot par démonstration” et “Interactions dialogiques avec le robot Pepper” (15'+5')
  • Mukesh Barange / Julien Saunier / Alexandre Pauchet : “Pedagogical Agents as Team Members: Impact of Proactive and Pedagogical Behavior on the user” (15'+5')
  • Brian Ravenet / Angelo Cafaro : “Vers la génération de gestes co-verbaux expressifs” (15'+5')
  • Lydia Ould Ouali / Nicolas Sabouret : “Impact des relations sociales sur les stratégies de prise de décision durant une négociation collaborative avec l’utilisateur” (15'+5')

Ying Siu Liang a présenté une brique logicielle pour un robot permettant l’apprentissage de séquences d’actions par démonstration de l’utilisateur, puis a présenté une évaluation montrant la capacité d’utilisateurs non experts à apprendre au robot de nouvelles séquences d’actions. Sylvie Pesty a ensuite décrit deux briques logicielles d’intelligence artificielle pour le robot Pepper, une brique de planification d’action programmable et une brique pour la génération de comportements affectifs. Mukesh Barange a introduit l’architecture PC²BDI, une architecture pour le contrôle du comportement d’agents pédagogiques, puis a exposé les résultats d’une étude expérimentale montrant l’impact de différents types d’agents pédagogiques (proactifs et réactifs) sur l’attention, l’engagement et la performance de l’utilisateur dans la réalisation de sa tâche. Brian Ravenet a ensuite décrit un modèle pour la génération automatique de gestes métaphoriques à partir du contenu sémantique des énoncés prononcés par un agent. Enfin, Lydia Ould-Ouali a présenté un modèle de dominance dans le cadre de dialogues de négociations entre deux agents conversationnels, puis a présenté une étude expérimentale où le caractère dominant ou soumis de deux agents est évalué à partir de leur comportement dialogique.

15h00 - 15h40 : pause - démonstrations

  • Alya Yacoubi : “Agents conversationnels de l'entreprise DAVI”
  • Brian Ravenet / Angelo Cafaro : “Plateforme d'interaction humain-agent ARIA”
  • Mukesh Barange : “Équipe d'agents pédagogiques”

Trois démonstrations ont été présentées : Mukesh Barange a présenté un agent narrateur interagissant avec des utilisateurs enfants et Brian Ravenet a présenté une architecture pour la gestion des interruptions de l’utilisateur. Alya Yacoubi a réalisé une démonstration d’un agent conversationnel animé développé au sein de la société DAVI.

15h50 - 16h30 : 1 présentation longue + 1 présentation courte1

  • Magalie Ochs : “Simulation d'une réalité virtuelle pour la formation des médecins: de l'architecture à l'évaluation” (15'+5')
  • Caroline Etienne / Laurence Devillers : “Deep learning pour la détection des émotions” (5'+5')
  • Lucile Béchade / Laurence Devillers : Humour dans les interactions Homme-Robot (5'+5')

La session a débuté par la présentation de Magalie Ochs d’une plateforme pour la formation de médecins à l’annonce de mauvaises nouvelles aux patients. Après avoir introduit une architecture d’agent permettant le contrôle du comportement de patients virtuels, Magalie Ochs a présenté une étude évaluant l’impact du dispositif de réalité virtuelle sur l’expérience utilisateur. Caroline Étienne a ensuite présenté ses travaux sur l’application de méthodes d’apprentissage profond pour la reconnaissance d’émotions à partir de descripteurs audio et verbaux. Enfin, Lucile Béchade a décrit une étude analysant les réactions d’utilisateurs à des énoncés humoristiques produits par un robot.

16h30 - 17h30 : informations et discussion

Magalie Ochs a d’abord proposé Porquerolles comme lieu de la prochaine conférence WACAI 2018. Cette proposition a été acceptée. Les nouvelles personnes en charge du pilotage du GT, Céline Clavel et Élisabetta Bevacqua ont ensuite été présentées. La discussion a poursuivi sur les axes de recherche et l’ouverture du GT ACAI à d’autres domaines de recherche. Lors de la précédente réunion du GT, plusieurs axes de recherches avaient été identifiées. Plusieurs personnes ont remarqué que l’identification d’axes de recherche était peu pertinente, au vu du nombre peu important de membres du GT. La question de l’ouverture du GT à d’autres domaines de recherche a été abordée, cette question étant liée au constat que le GT était trop fermée et manquait de visibilité. Plusieurs solutions ont été proposées, notamment : 1) Le rattachement du GT à un GDR pour accroitre la visibilité des travaux réalisés au sein du GT, 2) L’ouverture du GT à d’autres domaines de recherche dont les systèmes multiagent, la réalité virtuelle ou l’animation, 3) L’implication de plus de psychologues dans le GT, 4) La publication de travaux présentés à WACAI dans une revue internationale.

Merci à Mathieu Jégou pour la rédaction du CR

28juin.txt · Dernière modification: 2017/07/13 10:31 par sabouret